Historique

Saint Saturnin

Martyre de saint Saturnin Sernin est le diminutif populaire de Saturnin. Envoyé en Gaule par le pape Fabien avec six autres évêques (dont saint Martial, premier évêque de Limoges), il évangélise Pampelune puis Toulouse. En 250 sous Dèce, attribuant le silence des oracles à ses passages fréquents, des prêtres païens lui demandent d'honorer Jupiter (culte impérial officiel) en lui sacrifiant un taureau. Son refus vaut à saint Saturnin d'être attaché au taureau du sacrifice.

La Passion, écrite au début du cinquième siècle, raconte que le taureau, pris d'une rage folle, descend à toute allure les marches de l'escalier monumental du Capitole romain, temple de la triade capitoline (Jupiter, Junon et Minerve), traînant derrière lui l'évêque. Son cou se brise dès les premiers mètres. Ce temple était au nord du forum romain, à l'emplacement de la place Esquirol actuelle.

Après avoir parcouru le cardo romain (les rues des Changes et Saint-Rome actuelles, le decumanus correspondant à la rue de Metz), le taureau aurait rejoint la campagne en passant par la porte nord (ou Porterie, recouverte par la place du Capitole actuelle) de la ville, alors protégée par des remparts. Il aurait abandonné saint Saturnin sur la route de Cahors, l'actuelle rue du Taur (pour taureau), lui donnant ainsi le nom qu'on lui connaît aujourd'hui.
Saint Saturnin martyr à Calmont

Le taureau traîne saint Saturnin Le corps sans vie du malheureux fut recueilli par les saintes Puelles, deux jeunes femmes. Elles l'inhumèrent à l'endroit exact où son corps fut trouvé, dans un fossé assez profond pour que les païens ne puissent pas profaner la dépouille. Le taureau sera achevé un peu plus loin, au lieu nommé depuis Matabiau (de matar = tuer et biau = bœuf). Saint Saturnin est alors un des premiers et rares évêques martyrs en Gaule, ce qui explique peut-être sa popularité dans toute la Gaule. L'empereur Dèce mourra lui-même en 251.

Après une période de latence, son culte se développa très rapidement sous l'impulsion des premiers évêques toulousains. Saint Hilaire, évêque au quatrième siècle (358-360), fit construire une petite église en bois, un oratoire sur la tombe du martyr, memoria ou martyrium, sans que l'on ait trouvé de trace archéologique à ce jour. Cette église devint bientôt un important lieu de pèlerinage : appelée Notre-Dame-de-Saint-Sernin jusqu'au XVIe siècle, on la connaît aujourd'hui sous le nom de Notre-Dame-du-Taur.

Sculpture à l'extérieur de l'église Saint-Sernin de Daumazan-sur-Arize (09)

Statue de saint Saturnin à Avranches (50) Saint Saturnin à Calmont A la fin du IVe siècle, devant l'afflux des fidèles, l'évêque saint Sylve (vers 383-388) décide de construire un édifice plus grand, achevé en 402 sous l'épiscopat de saint Exupère (vers 400-412). Cette basilique Saint-Sernin primitive correspond à la crypte supérieure de la basilique actuelle.

Entre 403 et 408, saint Exupère organise le transfert des reliques du premier martyr toulousain dans la nouvelle basilique. A cette occasion, il fait rédiger les actes officiels du martyre (connus sous le nom de Passio antiqua), sous forme d'un panégyrique reprenant vraisemblablement des textes antérieurs. D'une très grande sobriété, ils peuvent être considérés comme un des documents les plus vénérables de l'Eglise des Gaules, aux côtés des actes des martyrs de Lyon. Mgr Jean Rocacher avance l'hypothèse d'un deuxième martyrium à l'emplacement du début du supplice, soit le podium du forum romain. Cet édifice même construit par le Duc Launebode de Toulouse, cité dans le poème que lui adressa Venance Fortunat (530-609), évêque de Poitiers et chapelain du célèbre monastère Sainte-Croix fondé par sainte Radegonde. Cet oratoire a pu devenir l'église Saint-Pierre-Saint-Géraud, détruite en 1846 pour faire la place Esquirol (anciennement place de la Pierre) et dont il ne subsiste que l'impasse Saint-Géraud.

Martyre de saint Saturnin Relayé par quelques grands écrivains mérovingiens (Césaire d'Arles, Grégoire de Tours, Fortunat, etc.), le culte de Saturnin se répand dans toute la Gaule, principalement à l'intérieur des limites du royaume wisigothique, mais aussi dans le reste du territoire. On voit se fonder des églises sous son patronage, des reliques circuler et devenir elles-mêmes objet d'un culte propre. A Toulouse, un pèlerinage s'organise autour de la basilique élevée par saint Sylve. Mais le pèlerin qui vient se recueillir sur sa tombe est fortement incité à visiter les autres lieux honorés de son souvenir : celui de son supplice et celui de sa première sépulture. Dans chaque église où son nom est invoqué, on prend soin de réunir un dossier contenant non seulement les textes destinés à l'édification des fidèles, mais aussi les pièces liturgiques nécessaires à la célébration de son office. Ces dossiers sont communément désignés sous le nom de libelli. D'existence fort ancienne, ils étaient constitués pour la commodité du culte et la diffusion de la dévotion envers un saint particulièrement vénéré dans un centre de pèlerinages. Les pèlerins les emportaient volontiers avec eux, pour garder un témoignage de leurs dévotions. Beaucoup de ces libelli ont disparu à cause de leur fragilité due à l'usure. Le dossier de saint Saturnin contenu dans le manuscrit de la Bibliothèque nationale (Nouv. Acq. Lat. 613) en est un des plus précieux, car il nous donne l'intégralité des trois légendes qui ont été composées en l'honneur de Saturnin, en respectant leur ordre de création.

En 632, à la mort du Roi de Toulouse Aribert (et de son fils en bas âge quelques jours après, peut-être empoisonné), son frère Dagobert, Roi des Francs, envoie le Duc Baronce se saisir du trésor toulousain et des reliques de saint Saturnin, pour les transporter à Saint-Denis. Quelques années après, les Toulousains envoient des députés auprès des moines de Saint-Denis, pour se plaindre des calamités causées par l'absence des reliques : les fruits ne peuvent venir à maturité, les femmes mettre des enfants au monde... Ils obtiennent alors de l'échanger contre les reliques de trois saints : Patrocle, évêque martyr de Gap, de Romain, prêtre à Blaye, et d'Hilaire, évêque de Mende.

Reliquaire de saint Saturnin

Au début du IXe siècle, se constitue à Saint-Sernin une communauté de chanoine réguliers. Ce n'est qu'en 1080 qu'est commencée la construction de la basilique romane actuelle. Le 24 mai 1096, le bienheureux pape Urbain II, venu demander au comte Raymond de conduire la première croisade, consacre l'autel et la basilique. (Cinq ans plus tard, en Catalogne, l'église Sant Sadurní de Castellví de la Marca est consacrée le 29 avril 1101, en mémoire du « martyr évêque de Toulouse de Languedoc ».) Le tombeau de saint Saturnin sera élevé dans un baldaquin gothique construit entre 1258 et 1265. L'opération se répètera au XVIIIe siècle dans le baldaquin baroque.

La Saint-Saturnin est fêtée le 29 novembre. Les évêques successeurs furent :
  1. Rhodane (350-358) exilé par Constantin en Phrygie à cause de ses prises de position contre l'Arianisme au concile de Béziers en 356
  2. saint Hilaire (v. 360-370)
  3. saint Sylve (v. 383-388)
  4. saint Exupère (v. 400-412) ami de saint Jérôme, chasse en 405 l'hérétique Vigilantius, protége Toulouse des Vandales
  5. Héraclius (-506)
  6. saint Germier (-541) fondateur de la paroisse Notre-Dame-la-Dalbade
  7. Magnulphe (-585) exilé par le roi Gondebaud
  8. Wilegisile (-625)
  9. saint Erembert (-657) moine de Fontenelle, où il retournera mourir Le cardinal Loménie de Brienne, archevêque de Toulouse visite le sculpteur François Lucas en 1775 - salle des Illustres au Capitole de Toulouse
  10. Arricius (-785)
  11. Mancion (-798)
  12. Samuel (-843)
  13. Salomon (-857)
  14. Helisachar (-861)
  15. Bernard (883-890)
  16. Armandus (903-925)
  17. Hugues Ier (926-972)
  18. Atton (973-974)
  19. Isolus (974-986)
  20. Attus (990-1000)
  21. Raymond (1004-1010)
  22. Pierre Roger (1018-1031)
  23. Arnaud (1031-1035)
  24. Bernard (1035-1040)
  25. Hugues II (1041-1044)
  26. Arnaud (1045-1059)
  27. Durand de Breton (1059-1070)
  28. Izarn (1071-1105) construit la cathédrale romane
  29. Amelius Raymond du Puy (1105-1139)
  30. Raymond de Lautrec (1140-1163)
  31. Bernard Bonhomme (1163-1164)
  32. Gérard de Labarthe (1164-1170)
  33. Hugues III (1170-1175)
  34. Bertrand de Villemur (1175-1178)
  35. Gausselin (1178-1178)
  36. Fulcrand (1179-1200)
  37. Raymond de Rabastens (1203-1206)
  38. Foulques de Marseille (1206-1231)
  39. Raymond du Falga (1232-1279)
  40. Bertrand de l'Isle-Jourdain ou de Toulouse(1270-1286)
  41. Hugues Mascaron (1286-1296) Saint Louis, évêque de Toulouse
  42. saint Louis d'Anjou-Sicile (1296-1297) fils de Charles II, roi de Naples et des deux Siciles, et de Marie, fille du roi de Hongrie, neveu de sainte Elisabeth de Hongrie et petit-neveu de saint Louis, roi de France ; abdique du trône de Naples en faveur de son frère Robert et accepte l'évêché de Toulouse offert par le pape Boniface VIII après avoir donné l'habit de saint François
  43. Arnaud-Roger de Comminges (1297-1298)
  44. Pierre, cardinal de la Chapelle Taillefer (1298-1305) cardinal en 1305
  45. Gaillard de Preyssac (1305-1317) refuse l'évêché de Riez (Provence) que lui offre Jean XXII, car le Pape le suspecte de conspiration avec Hugues Giraud, évêque de Cahors ; il se retire à Avignon où il meurt en 1327
    Archevêché
  46. Jean Raymond, cardinal de Comminges (1318-1327), évêque de Maguelonne depuis 1309 ; créé cardinal en 1327, il se retire à Avignon où il meurt en 1348
  47. Guillaume de Laudun (1327-1345) dominicain, auparavant évêque de Vienne
  48. Raymond, cardinal de Camilhac (1346-1350) cardinal en 1350
  49. Etienne Aldobrandi (1350-1361)
  50. Geoffroy de Vayroles (1379-1390)
  51. Jean de Cardailhac (1379-1390)
  52. François, cardinal de Gonzie (1390-1391)
  53. Pierre de Saint Martial (1391-1401)
  54. Vital de Castelmourou (1401-1410)
  1. Dominique de Flourence (1410-1422)
  2. Denys du Moulin (1423-1439)
  3. Pierre du Moulin (1439-1451)
  4. Bernard du Rosier (1452-1475) - fondation du Collège de Foix, par le Légat du Pape Pierre, Comte de Foix, ancien Evêque de Comminges, qui accueille 25 enfants défavorisés
  5. Pierre de Lyon (1475-1491)
  6. Hector de Bourbon (1491-1502)
  7. Jean d'Orléans, cardinal de Longueville (1503-1533) cardinal en 1533
  8. Gabriel, cardinal de Gramont (1533-1534) cardinal en 1530
  9. Odet de Coligny, cardinal de Châtillon (1534-1550) devient calviniste, se marie en 1564 et meurt en 1571
  10. Antoine Sanguin, cardinal de Meudon (1551-1559) cardinal de Meudon en 1539
  11. Georges, cardinal d'Armagnac (1562-1583) collateur des bénéfices du diocèse de Toulouse, cardinal en 1544
  12. Paul de Foix (1583-1584)
  13. François, cardinal de Joyeuse (1588-1614) cardinal en 1583, conduit les négociations entre Henri IV et le Saint-Siège
  14. Louis de Nogaret, cardinal de Lavalette (1614-1628) conduit une partie des troupes françaises entre 1635 et 1637 pendant la guerre de Trente Ans
  15. Charles de Montchal (1628-1651)
  16. Pierre de Marca (1654-1662) aide au rétablissement du catholicisme dans le Béarn sous Louis XIII, président du Parlement du Béarn en 1621, puis Conseiller d'Etat de Louis XIII, mort en 1662 avant de pouvoir prendre possession de l'évêché de Paris
  17. Charles-François d'Anglure de Bourlemont (1664-1669)
  18. Pierre, cardinal de Bonzi (1672-1673) cardinal en 1672
  19. Joseph de Montpezat de Carbon (1675-1687)
  20. Jean-Baptiste-Michel, Colbert de Villacerf (1693-1710)
  21. René-Fr. de Beauveau de Rivau (1714-1721) Le futur cardinal Desprez, le cardinal d'Astros et monseigneur Mioland sur un vitrail de l'église Saint-Aubin de Toulouse
  22. Henri de Nesmon (1722-1727)
  23. Jean-Louis de Balbis-Berton de Crillon (1728-1740)
  24. Charles-Antoine de la Roche-Aymon (1740-1753) cardinal en 1771
  25. François de Creusol d'Uzès d'Amboise (1753-1758)
  26. Arth.-Richard de Dillon (1758-1762)
  27. Etienne-Charles de Loménie de Brienne (1763-1788) cardinal en 1788
  28. François de Fontanges (1788-1801)
    Concordat : 1801 Armoiries du cardinal d'Astros sur un vitrail de l'église des Minimes Armoiries de Mgr Primat sur une ordonnance de 1808
  29. Claude-François-Marie Primat (1802-1816, 14 ans)
  30. François de Bovet (1817-1820, 3 ans)
  31. Anne-Antoine-Jules, cardinal de Clermont Tonnerre (1820-1830, 10 ans) cardinal en 1822
  32. Paul-Thérèse-David, cardinal d'Astros (1830-1851, 21 ans) cardinal en 1850
  33. Jean-Marie Mioland (1851-1859, 8 ans) Armoiries du cardinal Desprez sur un vitrail de la cathédrale Armoiries de monseigneur Germain à l'Immaculée-Conception
  34. Julien-Florian-Félix, cardinal Desprez (1859-1895, 36 ans) cardinal en 1879
  35. François-Désiré, cardinal Mathieu (1896-1899, 3 ans) cardinal en 1899, membre de l'Académie française, mort en 1908
  36. Jean-Augustin Germain (1899-1928, 29 ans), 1839-1928, inhumé dans la Cathédrale de Toulouse (déambulatoire sud, chapelle St-Augustin)
    Séparation de l'Etat : 1905
  37. Jules-Géraud, cardinal Saliège (1928-1956, 28 ans), cardinal en 1946, inhumé dans le chœur de la Cathédrale de Toulouse (caveau nord)
  38. Gabriel-Marie, cardinal Garrone (1956-1966, 10 ans), cardinal en 1967, 1901-1994 (Aix-les-Bains-Rome) Armoiries du cardinal Saliège sur sa tenture épiscopale Armoiries de monseigneur Le Gall sur sa tenture épiscopale
  39. Jean, cardinal Guyot (1966-1978, 12 ans), cardinal en 1973, 1905-1988 (Bordeaux), inhumé dans le chœur de la Cathédrale de Toulouse (caveau sud)
  40. André Collini (1978-1996, 18 ans), 1921-2003 (Tunis, Lourdes), inhumé dans le chœur de la Cathédrale de Toulouse (caveau sud)
  41. Emile Marcus (1996-2006, 10 ans) né en 1930 à Neuilly-Plaisance
  42. Robert Le Gall (2006-) né en 1946 à St-Hilaire-du-Harcouët
Vitrail figurant saint Saturnin à l'église Saint-Aubin de Toulouse
Jusqu'à la Révolution place Saint-Etienne, actuelle Préfecture de Région
1802-1905 rue Croix-Baragnon, Hôtel de Ciron, actuel Palais Consulaire (CCI)
1911-1933 8, place du Parlement, Couvent de l'Inquisition, aujourd'hui Couvent des Réparatrices
Depuis 1933 rue Perchepinte, Hôtel de Castelpers

 

Vitrail figurant une tête d'angelot à l'église Sainte-Thérèse de Toulouse

    Diocèse créé à partir de celui de Toulouse
  1. Pelfort de Rabastens (1317-1320) cardinal en 1320
  2. Bertrand de Cardaillac (1321-1324)
  3. Jean Tissandier (1324-1348) cordelier
  4. Durand de la Capelle (1348-1353)
  5. Jean-Roger ou Jean II (1353-1357)
  6. Pierre de Saint-Martial (1357-1371)
  7. Jean de Lanta ou Jean III (1371-1383)
  8. Jean IV (1383-1393) nommé par Clément VII
  9. Thomas (1393-1404) familier de Clément VII
  10. Pierre Trousseau (1405-1416) dominicain
  11. Gaucelme du Bousquet (1416-1426) professeur de l'université de Toulouse
  12. Hugues de Roffignac (1426-1460)
  13. Pierre Bonald (1460-1462) professeur de l'université de Toulouse
  14. Geoffroy de Bazillac (1462-1480)
  15. Pierre d'Abzac de la Douze (1480-1487) professeur de l'université de Poitiers
  16. Hugues d'Espagne (1487-1500) schisme diocésain
  17. Bertrand d'Espagne (1500-1509)
  18. Louis de Valtan (1509-1517)
  19. Gaspart de Montpezat (1518-1521) cistercien
  20. Jean de Pins (1522-1537)
  21. François du Bourg (1568-1575) vacance du siège
  22. Jean-Baptiste du Bourg (1575-1602) coadjuteur Jean de Bertier, évêque d'Avara
  23. Jean de Bertier (1602-1620) coadjuteur Jean-Louis de Bertier, évêque d'Héliopolis
  24. Jean-Louis de Bertier (1620-1662) prévôt de Saint-Etienne
  25. Antoine-François de Bertier (1662-1705)
  26. Pierre de Charrité de Ruthie (1706-1718) prévôt de Saint-Bertrand
  27. Alexandre de Johanne de Saumery (1720-1747)
  28. Jean-Marie de Catellan (1748-1771)
  29. Pierre-Joseph de Lastic Lescure (1771-1801)

  1. Suavis (506-) présent au concile d'Agde en 506
  2. Presidius (533-)
  3. Saint Afrique ou Afric (540-) mort dans le Rouergue (dans cette liste par erreur ?)
  4. Amelius (549-)
  5. Rufin (584-588)
  6. Abraham (788-)
  7. Involatus (879-)
  8. Oriol (980-)
  9. Bertrand Roger (990-)
  10. Pierre Ier (1003-)
  11. Arnaud Ier (1035-)
  12. Guillaume Ier (1040-1055)
  13. Bernard II (1056-)
  14. Guillaume II (1068-)
  15. Auger, Olger ou Ulger (1079-1083)
  16. Saint Bertrand de l'Isle-Jourdain ou de Comminges (1083-1123) petit-fils de Raymond Taillefer, comte de Toulouse, ancien archi-diacre de Toulouse, bâtisseur de la cathédrale et restaurateur de la ville
  17. Roger de Nuro
  18. Arnaud II Roger (1153-1176)
  19. Arsius ou Arsenius (1179-1188)
  20. Raymond Arnaud (1188-1205)
  21. Sperague ou Hisparigus (1205-1206)
  22. Adhémar du Châtel (1207-1209)
  23. Garcias de Lorte (1210-1217)
  24. Griomard Ier (1217-1240)
  25. Arnaud III Roger (1241-1260)
  26. Guillaume III d'Audiran (1260-1263)
  27. Bertrand II de Miramont (1263-1286)
  28. Guillaume IV (1269-1274)
  29. Bertrand III (1276-)
  30. Raymond II (1279-)
  31. Bertrand IV (1282-1285)
  32. Bertrand de Got (1295-1299) le pape Clément V (premier pape d'Avignon), encourage le pélerinage à Saint-Bertrand-de-Commignes
  1. Guillaume V (1300-1300)
  2. Boson de Salignac (1300-1315)
  3. Pierre Vital de Millario (1317-1318)
  4. Scot de Linières (1318-1325)
  5. Guillaume de Cun (1325-1336)
  6. Hugues Ier de Castillon (1336-1351)
  7. Mertrans (Bertrand ?) VI (1352-1374) cardinal de Cosnac en 1372
  8. Guillaume VII d'Espagne (1372-1382)
  9. Amelius II (1384-1390) cardinal de Lautrec en 1385
  10. Menaud de Barbazan (1390-1421)
  11. Pierre dit l'Ancien (1426-1437) comte de Foix, cardinal en 1409 par l'antipape avignonais Benoît XIII
  12. Grimoard II ou Grimoald (-1442)
  13. Arnaud-Raymond V d'Espagne (1446-1462)*
  14. Jean Ier Cibo (-1467) le pape Innocent VII en 1484
  15. Jean II de Foix (1471-1501)
  16. Gaillard de l'Hospital (1502-1515)
  17. Jean III de Mauléon (1523-1551)
  18. Jean IV Bertrand (1551-1555)
  19. Charles Ier (1556-1560) cardinal Caraffa
  20. Pierre III d'Albert (1561-1565)
  21. Charles de Bourbon (1569-1579)
  22. Urbain de Saint-Gelais de Lansac (1580-1613) prend seul la ville aux Huguenots à l'aide d'un canon apporté de Toulouse
  23. Gilles de Souvray (1614-1623)
  24. Barthélemy de Donnadieu de Griet (1625-1637)
  25. Hugues II de Labatut (1638-1644)
  26. Gilbert de Choiseul Duplessis Praslin (1644-1671)
  27. Louis de Rechiègne Voisin de Guron (1671-1693)
  28. Louis-François de Brezay de Denon-Ville (1693-1710)
  29. Olivier-Gabriel de Lubières du Bouchet (1710-1740)
  30. Antoine de Lastic (1740-1763)
  31. Charles-Antoine-Gabriel d'Osmond de Médavy (1763-1785)
  32. Ant. Eustache d'Osmont (1785-1807)

(*) En 1456 le Comminges est rattaché à la couronne de France et perd ainsi son autonomie.


Vocables Saturnin en France

Que sait-on de la vie de saint Saturnin ? Peu de choses : que saint Papoul et saint Honeste furent ses disciples.

Saint-Saturnin-de-Lenne (12), XIX° siècle

Mais il apparaît que son influence s'est étendue sur la Gaule entière, en témoignent les noms de lieu et autres églises suivants (carte ci-contre), cela un siècle avant saint Martin.


Noms de villes
ou villages
Eglises, monastères Noms de lieux

(01) St-Sorlin-en-Bugey (St-Saturnin-de-Cuchet)
(03) St-Sornin
(07) St-Sernin
(11) St-Sernin
(12) St-Saturnin-de-Lenne (ci-dessus)
(12) St-Sernin-sur-Rance
(13) La Valentine-St-Savourin
(13) St-Savourin
(15) St-Saturnin
(15) St-Cernin
(16) St-Saturnin
(16) St-Sornin
(17) St-Saturnin-du-Bois
(17) St-Sornin
(18) St-Satur
(18) St-Saturnin
19 - Saint-Cernin-de-Larche (19) St-Cernin-de-Larche
(19) St-Sornin-Lavolps
(24) Rouffignac-St-Cernin-de-Reilhac
(24) St-Cernin-de-l'Herm
(24) St-Cernin-de-Labarde
(26) St-Sorlin-en-Valloire
(31) Labastide-St-Sernin
(31) St-Sernin-de-Gourdouville, aujourd'hui Villenouvelle
(31) St-Sernin-de-Sanissac
(31) St-Sernin-des-Rais
(32) Larroque-St-Sernin
(34) St-Saturnin-de-Lucian
(40) Ygos-St-Saturnin
46 - Saint-Cernin (46) St-Cernin
(46) St-Sernin
(47) St-Sernin-de-Duras
(48) St-Saturnin
(48) St-Savourin
(49) St-Saturnin-sur-Loire
(51) St-Saturnin
(53) St-Saturnin-du-Limet
(63) St-Saturnin
(69) St-Sorlin
(71) St-Sernin-du-Bois
(71) St-Sernin-du-Plain
(72) St-Saturnin
(73) St-Sorlin-d'Arves
(80) Morvillers-St-Saturnin
(81) St-Sernin (Graulhet)
(81) St-Sernin (St-Gauzens)
(81) St-Sernin-lès-Lavaur
(84) St-Saturnin-lès-Apt (carillon d'11 cloches)
(84) St-Saturnin-lès-Avignon (à droite)
(85) St-Sornin
(87) St-Sornin-la-Marche
(87) St-Sornin-Leulac
(E) San Sadurn Martorell
(E) San Sadurní Monistrolet
(E) Sant Sadurní (Montmajor)
(E) Sant Sadurní d'Anoia
(E) Sant Sadurní d'Osormort
(E) Sant Sadurní de l'Heura
(E) Sant Sadurní de Sovelles
(E) Sant Serni (Gavet de la Conca)
(E) Sant Serni (Torà)

E - Cat - Vilavenut Sant Sadurní, 1159
(11) St-Papoul (et abbaye)
(11) Mas-Stes-Puelles
(03) Cusset, église St-Saturnin
(04) La Rochette, église St-Saturnin
(04) Villeneuve, église St-Saturnin
06 - Saint-Cézaire, rue de la République (06) Saint-Cézaire, chapelle St-Saturnin
(07) Le Teil, église St-Etienne et St-Saturnin
(09) Bensa (Lavelanet), chapelle St-Sernin
(09) Daumazan-sur-Arize, église St-Sernin
(09) St-Ybars, chapelle St-Sernin
(09) Soueix-Rogalle, église St-Sernin
(11) Belpech, église St-Sernin, XVI°
(11) Escueillens, église St-Saturnin
(11) Palairac, église St-Saturnin
(11) Pouzols-Minervois, église St-Saturnin, fin XI°
(11) St-Hilaire, abbaye St-Sernin jusqu'au 22 février 970
(11) Salsigne, église St-Saturnin
(12) Agen d'Aveyron, monastère St-Sernin
(12) Cherbonnières, église St-Saturnin
(13) St-Savourin, église St-Saturnin
(15) St-Cernin, égl. St-Saturnin
(16) Brie-sous-Chalais, église St-Saturnin
(16) Celettes, église St-Saturnin
(16) Chadurie, église St-Saturnin
(16) Chaseneuil-sur-Bonnieure, église St-Saturnin
(16) Condac, église St-Saturnin
(16) Lamérac, prieuré St-Saturnin
(16) Malaville, église St-Saturnin
(16) Nonaville, église St-Saturnin
(19) Brive, église St-Sernin
(26) St-Sorlin-en-Valloire, église St-Saturnin
(27) Hondouville, église St-Saturnin
(27) Piencourt, église St-Saturnin
(27) Venon, église St-Saturnin
(28) Voves, église St-Saturnin
(28) Ymonville, église St-Saturnin
(30) Aimargues, église St-Saturnin
(30) Pont-Saint-Esprit, église St-Saturnin
(30) Pompignan, église St-Saturnin
(31) Ayguesvives, égl. St-Saturnin, 1500
(31) Calmont, église St-Sernin, XVII°
(31) Merville, église St-Saturnin
(31) Mons, église St-Sernin, 1879
(31) Vieille-Toulouse, église St-Sernin
(31) Villenouvelle, égl. St-Saturnin, XVI°
(31) Villenouvette, église St-Sernin (disparue)
(31) Toulouse, basilique St-Sernin
(32) Flamarens, église St-Saturnin
(32) Aignan, église St-Saturnin
(32) Urdens, église St-Saturnin
(33) Baurech, église St-Saturnin
(33) Berson, église St-Saturnin
(33) Blaignac, église St-Saturnin
(33) Braud-et-Saint-Louis, église St-Saturnin
(33) Brouqueyran, église St-Saturnin
(33) Mauriac, église St-Saturnin
(33) Montagoudin, église St-Saturnin
(33) Pompéjac, église St-Saturnin
(37) Tours, église St-Saturnin
(40) Brassempouy, église St-Saturnin
(41) Blois, église St-Saturnin
(44) Nantes, église St-Saturnin
(46) Camburat, église St-Saturnin
(46) Le Bourg, église St-Saturnin
(46) Puy-l'Evêque, église St-Sernin
(47) Labarthe, église St-Sernin, XIX°
(50) Avranches, église St-Saturnin (à droite)
(65) Loubajac, église St-Saturnin
(65) Pouzac, église St-Saturnin
(66) Boule d'Amont, église St-Saturnin
(66) Enveitg, église St-Saturnin
(66) Montauriol, église St-Saturnin
(66) Pézilla-la-Rivière, cimetière, chapelle St-Saturnin
(66) Tresserre, église St-Saturnin
(66) Vernet-les-Bains, église St-Saturnin
(76) Ancourt, église St-Saturnin
(76) Les Authieux sur le port Saint-Ouen, église St-Saturnin
(79) Le Tallud, église St-Saturnin
(81) Cagnac-les-Mines, église St-Saturnin
(81) Cahuzac-sur-Vère, église St-Sernin
(81) Cuq-Toulza, église St-Saturnin
(81) Escoussens, église St-Saturnin ou St-Sernin
(81) St-Sernin (Graulhet), église St-Saturnin
(81) Lautrec, église St-Sernin-de-Canoubres
(81) Lombers, église St-Sernin
(81) Labastide-Rouairoux, église St-Saturnin
(81) Montcabrier, église St-Sernin
(81) Puygouzon, église St-Sernin-d'Entremont
(81) St-Gauzens, église St-Saturnin-de-Gourgoy
(81) St-Sernin-lès-Lavaur, église St-Sernin
(81) Villeneuve-lès-Lavaur, église St-Saturnin
(82) Bourg-de-Visa, église St-Sernin-des-Pentiers, début XII°
(82) Lauzerte, église St-Sernin-du-Bosc, fin XI°
(86) Chouppes, église St-Saturnin
(92) Antony, église St-Saturnin
(94) Champigny, église St-Saturnin
(94) Nogent-sur-Marne, église St-Saturnin
(95) Buhy, église St-Saturnin
(E) Aguilar de Bassella, St Sadurní del Castell
(E) Betrén, église Sant Sadurní, XII°
(E) Clarà, église Sant Serní, 1630
(E) Fonollet, église Sant Sadurní,1167
(E) Gavarra, église Sant Cerni
(E) Pampelune, église San Cernin
(E) Vilavenut, égl. St Sadurní, 1159 (à gauche)
(E) Sant Sadurní d'Esperan
(E) Sant Sadurní de Callús
(E) Sant Sadurní de Castellví de la Marca
(E) Sant Sadurní de Collsabadell
(E) Sant Sadurní de Fustanyà, X° (à droite)
(E) Sant Sadurní de Gallifa
(E) Sant Sadurní de la Llena
(E) Sant Sadurní de la Roca del Vallès
(E) Sant Sadurní de Malanyeu
(E) Sant Sadurní de Rotgers
(E) St Sadurní de Tavèrnoles, abb. bénédict. IX°
(E) Sant Serní del Grau ou de Vilamantells, XII°
(Ge) Sanctuaire Saint-Sernin (par des Toulousains en 1892), anciennement de la Trinité, près de Tbilissi (alors Tiflis en Russie)

(03) Vichy, rue Sornin
(11) Carcassonne-La Cité, rue St-Sernin
(13) Marseille Ve, rue St-Savourin
(31) Calmont, rue St-Sernin
(31) Muret, rue St-Sernin
(31) Toulouse, place St-Sernin
(31) Villenouvelle, chemin St-Sernin
(33) Bordeaux, rue St-Sernin
(46) Montcuq, lac de St-Sernin
(47) Villeneuve-sur-Lot, place St-Sernin-d'Eysses
(50) Avranches, rue St-Saturnin
(65) Pouzac, rue St-Saturnin
(66) Rivesaltes, cimetière St-Saturnin
(66) Vernet-les-Bains, avenue St-Saturnin
(86) Poitiers, rue St-Saturnin
(86) Poitiers, rue St-Sernin
(87) Limoges, avenue St-Sernin
(88) Xertigny, rue St-Sernin
(94) Nogent-sur-Marne, ancienne rue St-Saturnin (1816-?)
(B) Waimes, rue St-Saturnin
(E) La Seu d'Urgell, cathédrale Sainte-Marie, cloche Sant Sadurní (1696)
(E) Mont Sant Sadurní
(E) Subirats, rue de Sant Sadurní al Ordal

50 - Saint-Saturnin d'Avranches
84 - Saint-Saturnin-lès-Avignon
E - Sant Sadurní de Fustanyà, X° s

Cloches

(31) Montauban-de-Luchon, cl8 Saturnin (Pourcel 1880)
(31) Pouveau, cl2 Saturnin (Zéphirin Dencausse 1821)


Vitrail figurant saint Saturnin à l'église de l'Immaculée Conception de Toulouse

Les goigs sont des chants de louange catalans.

Goig d'Aguilar de Bassella

Molts miracles haveu fet
en vostra santa vida i mort,
los dimonis haveu tret
curat malalts, cegos i torts.
Alcanceu de Déu per nós,
la salut als desganats:
Sadurní Sant gloriós
siau lo nostre advocat.

Goig de Sant Serni

Aquest poble us venera
com a patró principal,
deslliureu-lo de tot mal
per avui i sempre espera,
alcançar d'eixa manera
gràcies especials en Vós:
No ens deixeu ara, ni mai,
Sant Serni, màrtir gloriós.